Now Reading:
Ituri : Un député dénonce une magouille à la DGRPI exigeant aux agents 30000fc pour notarier leurs dossiers

Ituri : Un député dénonce une magouille à la DGRPI exigeant aux agents 30000fc pour notarier leurs dossiers

Une somme de 30 000 francs congolais équivalent à 15 dollars américains est exigée par les responsables de cette régie aux agents oeuvrant au sein de la Direction Générale des Recettes de la Province de l’Ituri, selon un député provincial de l’Ituri.

Le député Jean-Bosco Assamba précise que selon ses sources, l’on dirait que cette somme obligatoire a pour objectif de notarier les dossiers des agents après plus de 2 ans qu’ils sont en fonction, un acte que cet élu de Bunia a mal digéré.

Pour lui, les autorités doivent se référer aux statuts du travail qui stipulent que l’entreprise ou l’institution est obligée de prendre en charge les frais de notarier les documents de ses agents déjà engagés. L’occasion pour lui d’appeler le gouverneur de province la suspension de cette pratique qu’il considère d’illégale.

 » Après l’échec de 15 000fc demandés lors de recrutement de triste mémoire à la DGRPI, les autorités veulent se rabattre maintenant sur les agents en leur exigeant le payement de 15$ pour soi-disant notarier leurs dossiers. Entant qu’élu, nous sommes contre cette pratique. Tout en saluant le sens élevé d’écoute du gouverneur, nous lui demandons de suspendre immédiatement cette pratique, » déclare Jean-Bosco Assamba.

« Ces agents qui touchent à peine 76 000fc se plaignent de cette démarche qu’ils qualifient de tracasserie mais manquent des moyens pour revendiquer par crainte de perdre leur emploi. Des décharges se font signer par les agents qui n’ont pas de cash pour retenir à la source sur leur salaire de mars. Au lieu de 76 000fc ceux-ci vont devoir toucher 46 000fc. Avec cette allure, comment est-ce qu’ils auront l’idée de maximiser les recettes ?, » s’interroge-t-il.

Nickson Manzekele depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.