Now Reading:
Agriculture en RDC: Harvest Plus RDC va distribuer à partir de ce mercredi des semences à plus de 200 000 ménages du N-K

Agriculture en RDC: Harvest Plus RDC va distribuer à partir de ce mercredi des semences à plus de 200 000 ménages du N-K

Un atelier de planification des activités de distribution des semences agricoles fortifiées est en cours ce mardi à Goma.

‘Harvest Plus RDC’ a bénéficié d’un nouveau financement du gouvernement canadien pour apporter une réponse agricole à l’impact négatif de la Covid-19 sur la sécurité alimentaire. Le nouveau projet est exécuté dans 5 provinces de l’Est de la RDC dont le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri, le Tanganyika et le Haut-Katanga.

Il s’agit d’un projet qui remet pratiquement ‘Harvest Plus RDC’ en activité deux ans après. A l’époque, les partenaires de l’organisation avaient décidé de la suspension des activités suite à l’insécurité dans la région et au besoin de mise à jour des stratégies de l’organisation.

Les partenaires de Harvest plus réunis à Goma planifient la production des semences fortifiées, la dissémination des semences agricoles aux ménages, la sensibilisation, la démonstration de nutrition, voire la commercialisation de produits agricoles.

Beni, Lubero, Rutshuru et Masisi priorisés

La raison de prioriser ces territoires du Nord-Kivu, dans les nouvelles activités de Harvest plus RDC, n’a pas été déterminée. Toutefois, le coordonateur national du programme Harvest plus RDC précise que les semences seront distribuées aux partenaires locaux agri-démultiplicateurs et aux ménages qui ont perdu leurs semences durant la pandémie de Covid-19.

Le professeur-docteur Antoine Kanyenga Lubobo, coordonateur national du programme Harvest plus et représentant pays du centre international d’agriculture tropicale, annonce la disponibilisation de 375 tonnes de semences de haricot et de maïs. Le tout pour le Nord-Kivu, pour cette saison agricole. 150 tonnes sont de maïs et 225 de haricots. Harvest plus RDC envisage étendre ses activités sur les territoires de Walikale et Nyiragongo dès la saison culturale de septembre 2021.

Les semences seront gratuitement remises aux agri-multiplicateurs qui sont des partenaires de Harvest plus dans la production et la conservation locale de semences. Aux ménages, il sera demandé une contribution, car selon le professeur docteur l’expérience montre que ce qui est perçu gratuitement se perd. Il affirme que Harvest plus emploie une approche de ‘zéro gratuité’.

Les vertus des semences à distribuer face à Covid-19

Les semences que Harvest plus RDC s’apprête à distribuer sont bio-fortifiées. Outre cette valeur ajoutée, le maïs et le haricot sont dotés naturellement des vitamines nécessaires pour tenir tête à la Covid-19, laisse entendre le coordonateur national du programme Harvest Plus RDC.

‘’Les cultures bio-fortifiées comme vous le savez le haricot est riche en fer et en zinc. Le fer va vous aider à lutter contre l’anémie, à booster votre système immunitaire. Mais également la vitamine A va vous aider à avoir une bonne croissance. C’est-à-dire tous les éléments, les vitamines A, fer et zinc, vous donnent aussi la possibilité de mieux résister, de mieux s’adapter au Covid…Aujourd’hui, nous devons manger les cultures bio-fortifiées qui ont fait la preuve parce que le zinc qu’il contient va aussi nous aider à résoudre le problème tout en attendant d’utiliser le vaccin qui sera bientôt mis sur le marché’’, explique le professeur-docteur Antoine Kanyenga Lubobo.

Présente au lancement des activités de planification de Harvest plus RDC, la ministre provinciale en charge de l’agriculture se félicite des activités annoncées. Fatuma Sheila apprécie notamment le choix porté sur les semences de Maïs et de haricot dont elle reconnait les attributs. Elle espère que ces cultures vont surtout contribuer à riposter à l’anémie qui est à l’origine de plus en plus de cas de décès dans la province du Nord-Kivu.

La Rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.