Now Reading:
Politique : l’ACN, un parti politique pour corriger les plus de 700 autres qui existent en RDC ?

Politique : l’ACN, un parti politique pour corriger les plus de 700 autres qui existent en RDC ?

L’action pour un Congo nouveau (ACN) a été présentée à la presse, ce vendredi à Goma. Quelle est l’idéologie et l’orientation politique de ce nouveau-né du vaste paysage politique congolais ? Les prochaines lignes sont révélatrices.

C’est le maitre Éric Mushayuma Sangara qui a annoncé l’ACN à la presse. S’il promet que le parti révélera la composition de son bureau politique à l’issue d’une réunion à Kinshasa, dans une semaine, ce membre fondateur du parti s’abstient également de présenter ses fonctions à l’ACN.

Il ne donne pas pour l’heure une idéologie précise de l’ACN, mais il parle d’un parti qui vient apporter une différence dans le fonctionnement par rapport aux plus de 700 partis qui existent déjà en RDC. À en croire maitre Éric Mushayuma, l’ACN va mener un combat concret contre les maux des congolais de la base. ‘’Malgré leur nombre, ces partis politiques n’ont pas pu répondre aux attentes de la population congolaise, malgré leur nombre il y’a toujours l’insécurité, il n’y a pas toujours le développement particulièrement au Nord-Kivu et dans toute la partie Est de la république démocratique du Congo. Donc nous avons constaté qu’il y’a eu un problème qu’il faut résoudre par la création d’un nouveau parti politique, à même de répondre aux vraies attentes de la population congolaise, à même de répondre au quotidien de notre population’’, explique Maitre Éric Mushayuma.

L’ACN entend initier de grandes réformes et proposer de grandes décisions à prendre pour obtenir le changement, un Congo nouveau et la rupture avec le passé sombre du pays, précise ce membre fondateur de l’ACN.

Alignement à l’union sacrée pour la nation

L’ACN prône la démocratie. Selon maitre Éric Mushayuma Sangara, le parti s’est inspiré de la lutte d’Étienne Tshisekedi, ce qui fait qu’il est naturellement proche de l’UDPS. ‘’Nous appartenons à son courant politique, nous sommes un allié naturel, politique de l’UDPS et de tous ses alliés. Et par conséquent, nous sommes de l’union sacrée pour la nation, sauf qu’il y’a une particularité pour ce qui nous concerne, nous sommes de l’Union Sacrée par conviction et non pas par simple opportunité’’, déclare-t-il.

L’ACN annonce ainsi qu’il s’apprête à participer aux élections de 2023, où il va aligner des candidats députés et soutenir la candidature du président Félix Antoine Tshisekedi. Il entend s’installer progressivement sur l’ensemble du pays, affirme Maitre Éric Mushayuma.

Mais, quel sens donné à un drapeau de l’ACN estampillé d’images et de couleurs multiples?

Maitre Éric Mushayuma fait une description patriotique du drapeau de l’ACN. Il explique :’’Premièrement, l’homme qui monte (des escaliers), c’est que nous nous prônons le développement social. Nous voulons investir dans le social de l’homme congolais, nous voulons que l’homme congolais puisse avoir un logement décent, qu’il puisse avoir accès à des soins médicaux, qu’il puisse avoir une bonne formation. Tout ce que nous faisons tourne autour de l’homme, nous voulons que toute action politique se concentre sur l’intérêt de l’homme. Avant de réfléchir autre chose, que l’homme soit au centre de toute préoccupation de développement. L’homme qui monte c’est un homme qui est en train de réaliser son potentielle, il monte pour arriver à son développement intégral’’.

L’ACN et la carte de la RDC au fond de laquelle l’homme monte des escaliers sont faits en couleur rouge sur le drapeau. ‘’La couleur rouge, cela symbolise le pouvoir, mais cela symbolise surtout le sang de nos martyrs de l’indépendance, martyrs de la démocratie, martyrs de l’alternance, martyrs de guerres. Nous voulons honorer tous ces dignes fils qui sont morts pour les causes nobles, nous voulons les honorer. La couleur jaune, couleur verte symbolisent tout simplement les richesses que regorgent notre pays, ces potentialités que nous voulons transformer en véritable richesse pour que les congolais puissent en bénéficier.’’, explique maitre Éric Mushayuma.

La date de la sortie officielle de ce nouveau-né de la classe politique congolaise n’est pas encore fixée mais elle pourrait intervenir dans les prochaines semaines, promet ce membre fondateur de l’ACN, qui pose au milieu de plusieurs autres dont Remy Segihobe, homme d’affaires et ancien cadre du PPRD-Nord-Kivu.

Frédéric Feruzi

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.