Now Reading:
Union sacrée : « S’il y a un autre gouvernement, le ministère de la Défense devrait revenir à un enfant du Nord-Kivu vu sa particularité sécuritaire » (Hon. Promesse Matofali)

Union sacrée : « S’il y a un autre gouvernement, le ministère de la Défense devrait revenir à un enfant du Nord-Kivu vu sa particularité sécuritaire » (Hon. Promesse Matofali)

Depuis la rupture de la coalition FCC- CACH en décembre 2020, le Président Félix Tshisekedi a jugé nécessaire « la formation d’un gouvernement d’union sacrée de la nation qui travaillera en harmonie avec le chef de l’État ».

En effet, se trouvant coincé, une semaine après avoir fragilisé la majorité parlementaire de son prédécesseur Joseph Kabila et rompu leur accord de coalition, Félix Tshisekdi a décidé de la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Il s’agira selon lui, d’une équipe gouvernemnetale qui aura la feuille de route de travailler pour le changement en mettant au premier rang les intérêts généraux de la population, surtout son bien être social.

Et pour cette fin, Bahati Lukwebo a été nommé informateur pour identifier ce que sera désormais la nouvelle majorité parlementaire et à l’issue de laquelle, un nouveau gouvernement devra voir le jour.

Pour le député provincial Promesse Matofali pour qui, son regroupement politique AMK vient d’adhérer également à cette vision d’union sacrée de la nation, le ministère de la Défense devrait revenir à la province du Nord-Kivu vu son contexte sécuritaire qui est très particulier.

« Vous savez, la province du Nord-Kivu a une particularité quant à ce qui concerne la situation sécuritaire. C’est pour cela que nous, étant qu’enfant du Nord-Kivu, nous avons mis l’accent sur cet aspect là. Nous croyons que dans les jours à venir, nous voudrons voir un enfant du Nord-Kivu au ministère de la Défense pour que les enfants du Nord-Kivu puissent eux mêmes tabler sur la situation de leur province, » à déclaré cet élu de Butembo dans une interview faite à la presse de Goma ce vendredi 15 janvier.

Depuis l’annonce de cette vision, le Chef de l’État multiplie des tractatoions politiques pour chercher à bien assoir son « union sacrée de la nation, » une vision à laquelle viennent d’adhérer plusieurs personnalités politiques, même celles considérées autre fois comme les pro-kabila du sang.

Le député provincial Promesse Matofali qui craint une nouvelle configuration dans le futur de l’union sacrée, vu que même les anciennes figures sont également en train d’adhérer à l’union sacrée, insiste sur une nouvelle vision et des nouvelles figures.

« Ce qui est sûr au niveau de notre cahier de charge, nous avons dit une nouvelle vision et des nouvelles figures. Donc nous ne pouvons pas vouloir à ce que les gens qui ont mis à genou ce pays puissent être encore au top dans l’union sacrée sinon si en tout cas ça arrivait comme ça, nous au niveau de Ensemble pour le changement, nous allons appuyer le chef de l’État mais en étant en dehors du gouvernement, » a-t-il conclu.

Victoire Muliwavyo à Goma.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.