Now Reading:
Walikale : « Le gouvernement devrait diligenter une enquête indépendante pour que la vérité sur les présumés massacres de Matungu éclate »(Axel Mutia)

Walikale : « Le gouvernement devrait diligenter une enquête indépendante pour que la vérité sur les présumés massacres de Matungu éclate »(Axel Mutia)

Après son vref séjour au chef lieu du territoire de Walikale, le vice président de la mutualité « BUNAKIMA » au Nord-Kivu s’est exprimé au sujet de la question de massacre présumé de Matungu en territoire de Walikale.

Axel Mutia condamne ce qu’il qualifie de publications sans fondement propagées à travers les reseaux sociaux par certaines personnes qui n’ont pas de preuves de ce qu’elles avancent.

Selon lui, il y aurait des morts à Matungu mais les circonstances et le nombre de morts n’ont jamais été élucidés. Raison pour laquelle Axel Mutia estime que seule une enquête indépendante peut tirer au clair cette situation.

« Nous avons constaté qu’il y a des gens qui ont publié des rapports un peu exagéré qui attribuaient à la communauté de Walikale l’assassinat des gens des autres communautés, ça ce n’est pas de la nature des gens de Walikale, nous sommes un peuple hospitalier, et dans cette hospitalité, vous voyez toutes les communautés sont bien accueillies à Walikale, y comoris la communauté Shi. Depuis notre histoire, nous avons déjà une grande copénetration avec cette communauté, donc, ce discrédit là jeté sur la communauté de Walikale disant qu’ils ont massacré les gens, nous avons rejeté ça en bloc et nous avons demandé plutôt qu’il y ait une enquête neutre qui va concerner tout le monde pour que la vérité éclate. Mais nous avons quand même découragé ces groupes armés, nous demandons au gouvernement de dépêcher là bas une force loyaliste parce que nous avons compris que partout où il y a des groupes armés, le développement et la sécurité ont montré leurs limites, » a dit Axel Mutia, vice président de la mutualité « Bunakima » au Nord-Kivu.

Celui-ci dit avoir sensibilisé sa communauté afin qu’elle se lance dans la conscientisation de tous les jeunes qui sont en brousse de rallier le camps de l’armée et quitter le maquis pour que ceux qui vont choisir la démobilisation s’y orientent.

« Nous demandons aussi au gouvernement de renforcer les mécanismes d’encadrement de ces jeunes qui vont accepter de quitter la forêt et de se joindre au gouvernement, parce que s’il n’y a pas un bon encadrement, nous risquons de tomber encore dans ce même cercle vicieux où les gens quittent la brousse mais quand ils ne sont pas bien encadrés, ils regagnent encore la brousse. Nous sommes confiants avec le gouvernement provincial du Nord-Kivu parce que déjà ceux qui sont à Rumangabo sont pris en charge, nous encorageons le gouvernement à continuer dans la même lancée mais de sensibiliser aussi le gouvernement central pour qu’ils puissent ensemble bien encadrer ces jeunes pour qu’on ait une issue favorable. Nous voulons que ces jeunes puissent devenir un modèle et que, quand les autres vonþ voir que leurs frères sont bien encadrés, ils vont tous quitter la brousse, » a-t-il conclu.

Pour rappel, des informations faisant état de massacre des membres de la communauté « Shi » dans la région de Matungu en territoire de Walikale circulent depuis plus d’un mois sur la toile. Depuis lors, des voix ne cessent de se lever pour exiger des enquêtes indépendantes afin de clarifier les circonstances et le nombre de victimes de ce présumé massacre.

Illar Meztiller

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.