Now Reading:
Nord-Kivu: Les députés qui ont claqué la porte de la plénière ce jeudi, c’est de leur droit démocratique (Hon Kakule Sasita)

Nord-Kivu: Les députés qui ont claqué la porte de la plénière ce jeudi, c’est de leur droit démocratique (Hon Kakule Sasita)

7 députés de l’opposition ont claqué la porte de la plénière de ce jeudi 19 novembre à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu. Par ce geste, ils fustigeaient ce qu’ils qualifient de vice de procédure dans la programmation par le vice-président du bureau de cet organe délibérant d’une plénière au jour non réservé aux séances plénière selon la loi qui les régit.

Si pour ces députés, le vice-président Jean Paul Lumbulumbu s’est précité de convoquer la plénière pour voter les recommandations issues de la dernière plénière car ayant un agenda caché, un député FCC qui s’est confié à les volcansnews.net lui révèle que ses collègues députés ont quitté la salle parce qu’ils ont échoué de convaincre la plénière sur la question du vote d’un article sur la suspension ou pas du maire de la ville de Goma et ont crus que les députés du FCC ont voulu protéger la suspension de cette autorité urbaine qui est accusée d’avoir perçue une taxe illégale sur la population.

Mais cet élu, aussi de l’opposition dans la circonscription de Lubero et initiateur de ces recommandations, lui pense que le fait pour ses collègues de claquer la porte est un mode d’expression reconnu démocratiquement.
« C’est de leur droit comme députés. Si quelqu’un se sent mal à l’aise de voir la manière dont le débat est orienté, de voir ma manière dont il voit l’évolution des choses, c’est à lui de s’exprimer. Et donc c’est un mode d’expression dans la démocratie et donc je ne peux pas dire qu’ils ont tort. En tout cas sur le plan de la démocratie telle qu’elle est conçue, c’est de leur droit  » a déclaré le député Kakule Sasita.

Malgré cet incident la plénière de ce jour s’est tenue normalement avec le vote des recommandations que le député Kakule Sasita a adressé mardi dernier au ministre de l’administration du territoire dans le cadre de son interpellation sur la question de la perception par le maire de Goma de la taxe dite de stationnement sur parking aménagé. C’est entre autres:

  1. L’annulation de cette taxe dite de stationnement vu que la ville ne dispose pas d’aucun parking ni arrêt bus aménagé
  2. Exiger au marie de la ville la construction d’abord des parkings et arrêts bus avant la perception de cette taxe dite de stationnement.

Notez que la loi prévoit la tenue des plénières le lundi, mardi et vendredi. Celle de vendredi a été devancée à ce jeudi pour permettre au rapporteur de s’envoler pour Kinshasa afin de répondre aux consultations du Chef de l’État a expliqué pour sa part le Vice président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu Jean Paul Lumbulumbu.


Victoire Muliwavyo depuis Goma.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.