Now Reading:
17 zones de santé du Nord-Kivu et 7 de l’Ituri ayant été touchées par Ebola bénéficient des kits santé de reproduction

17 zones de santé du Nord-Kivu et 7 de l’Ituri ayant été touchées par Ebola bénéficient des kits santé de reproduction

C’est en tout 22,5 tonnes des kits de santé de reproduction et d’urgence que le fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) a remis aux populations des zones récemment affectées par la dixième épidémie d’Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

La remise de ces kits est intervenue ce mardi 20 octobre dans une cérémonie officielle qui s’est déroulée dans l’enceinte du gouvernorat de province du Nord-Kivu, une cérémonie qui a connu la présence des plusieurs autorités de l’exécutif provincial et d’autres partenaires œuvrant dans le secteur de la santé.

A en croire les responsables de UNFPA, ce projet vise la
résilience du système de santé des personnes qui ont été touchées par cette épidémie au travers les différentes interventions de santé reproductive et de protection dans les deux provinces précitées, en incitant les vainqueurs d’Ebola à l’utilisation des préservatifs et la prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux nés dans les différentes structures de santé des zones bénéficiaires.

« Les femmes auront des matériels qu’il faut pour ne pas mourir en donnant la vie. C’est un sentiment de satisfaction de savoir que nos hôpitaux qui avaient été affectés, auront désormais des matériels médicaux chirurgicaux de pointe pour prévenir une éventuelle autre maladie à virus Ebola, » a déclaré Néné Kunta, représentant pays de UNFPA en RDC.

C’est le gouverneur du Nord-Kivu qui a réceptionné ces kits au nom des populations de ces différentes zones de santé ciblées. Nzanzu Kasivita Carly a manqué le mot pour remercier cette agence onusienne pour ce geste posé en faveur des populations du Nord-Kivu et de l’Ituri qui ont été victimes de la dixième épidémie d’Ebola. Il a profité de l’occasion pour demander à d’autres partenaires de santé d’emboiter les pas de cette agence.

Signalons que cette assistance va couvrir une population estimée à 200 milles habitants pour une prise en charge des grossesses indésirables, grossesses compliquées et la lutte contre les IST sous un coût chiffré à 250 000 dollars américains.

Notons que la dixième épidémie d’Ebola était officiellement déclarée finie dans la partie Est du pays le 25 juin dernier, les statistiques du ministère de la santé ont rapporté plus de 2000 morts.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.