Now Reading:
Ituri :  » Nous n’allons pas accepter que le sang coule en ville de Bunia  » (Gratien IRACAN)

Ituri :  » Nous n’allons pas accepter que le sang coule en ville de Bunia  » (Gratien IRACAN)

Le député national Gratien IRACAN de Saint-Nicolas appelle la population de l’Ituri à l’Union pour vaincre ce différend qui leur est imposé par une main noire lointaine pour tuer ses propres frères et soeurs ainsi détruire ses propres richesses naturelles.

Dans une lettre ouverte adressée aux généraux Yav Anvul de l’armée, Sabiti Abdallah de la police et au gouverneur de province Jean BAMANISA suite à la sécurisation des éléments du groupe armé CODECO lors de leur entrée sans mort d’hommes dans la ville de Bunia ce vendredi 04 septembre et dont la rédaction de lesvolcansnews.net possède une copie, cet élu de la circonscription de Bunia-ville affirme avoir informé le conseiller spécial de la sécurité à la présidence de la République qui lui rassure que leurs yeux sont aussi tournés en Ituri pour sa stabilisation et sa sécurité.

Le premier ministre Ilunga Ilukamba et le vice premier ministre et ministre de l’intérieur ont été également saisis pour ce même dossier, ajoute Gratien IRACAN de Saint-Nicolas qui a informé les autorités nationales que le peuple iturien ne se laissera jamais faire et risque, bientôt, de se prendre en charge si le gouvernement se trouve dans l’incapacité de sécuriser l’Ituri conformément à l’article 52 de la Constitution.

Il a profité de l’occasion pour suggérer au gouvernement provincial de s’endetter dans les fonds alloués à l’asphaltage des voiries urbaines pour financer le cantonnement de ces miliciens tout en attendant l’apport du gouvernement central car pour lui, ceux-ci sont aussi des congolais et ont besoin de la vie noble qui ne sera réalisable que s’ils sont pris en charge par l’État congolais et si on leur facilitait la tâche de déposer les armes en réintégrant le processus de la paix.

Rappelons que ces renégats basés à Bedu Ezeckere avaient déjà signé un acte d’engagement de cessation des hostilités au mois de mai dernier.

Nickson MANZEKELE depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.