Now Reading:
Tueries des cambistes à Goma : l’ACANOKI pointe de doigt le RACANOKI

Tueries des cambistes à Goma : l’ACANOKI pointe de doigt le RACANOKI

Les associations des cambistes en ville de Goma s’accusent mutuellement après les actes de tueries perpétrées contre les changeurs de monnaies depuis quelques mois maintenant.

Ce vendredi, les membres de l’association des cambistes du Nord-Kivu (ACANOKI) sont descendus dans la rue accusant le rassemblement des cambistes du Nord-Kivu (RACANOKI) de recrutement abusif dans leur association.

L’ACANOKI s’est confiée au maire de la ville pour la départager avec sa rivale qui selon elle, s’illustre par des actes tendant des pièges à ses membres. Cette structure dit avoir déjà perdu 8 de ses membres dans les même circonstances.

Contacté à ce sujet, les responsables du RACANOKI promettent de se prononcer dans les heures qui suivent mais un membre de cette association qui a requis l’anonymat, se demande où leurs collègues auraient tiré les 8 morts. Les bandits qui cherchent l’argent ne choisissent pas d’associations, a-t-il ajouté.

Le maire de la ville adjoint qui a reçu ces changeurs de monnaies, a convoqué une réunion avec les trois associations des cambistes de la ville Goma.

La Rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.