Now Reading:
RDC-Douane : Persistance de la détérioration du climat des affaires au poste frontalier de Kasindi

RDC-Douane : Persistance de la détérioration du climat des affaires au poste frontalier de Kasindi

En fouillant sur la toile, une situation malsaine règne au poste-frontière de Kasindi situé à 80 kilomètres de Beni ville au Nord-Kivu.

C’est ce qu’a declaré, au cours de son adresse à la presse locale ce week-end, l’honorable Muhindo Magezi Celce en vacances parlementaires dans la zone a laissé indiqué que, les choses ne tournent pas vraiment comme souhaitées dans le Décret 036/2 02 du 28 mars 2020 portant désignation des services et organismes publics habilités à exercer aux frontières de la République Démocratique du Congo. Les tracasseries administratives ainsi que la fraude douanière ne sont nullement éradiquées.

A en croire cet élu du territoire de Beni, hormis le service de la quarantaine animale et végétale (SQAV) et l’office congolais de contrôle qui sont homologués d’assurer le circuit d’échantillonnage sur les produits agricoles et animales en export-import en guise d’une série d’analyses organoleptiques et microscopiques.

Les marchandises qui sont sous douane, tant en transit international que national sont soumises à un prélèvement illicite d’un lot important d’échantillons par une légion de services non autorisés à fonctionner au carré douanier de Kasindi, illustrant ainsi les propos de Madame Kahindo Tundirwa Alphonsine, membre du comité dirigeant de l’association des commerçants transfrontaliers « ACT », qui plaide pour la régularisation du système et de taxes conformément à la législation en vigueur.

Situation similaire au parking des bananes localisé au quartier Congo-ya-sika, où s’effectue la vente de poissons salés vulgairement appelé « Bikichwa » soit encore « Bidéputé » , dont les importateurs menacent de cesser avec les activités douanières.

M. Jadet Butsapo 2 ème vice-président des forces vives sous noyau du groupement Basongora, exhorte les tenants de la parcelle du pouvoir de sauver le bon fonctionnement de ce secteur avantageux où une centaine des jeunes sont employés au sein de l’association des manutentionnaires du Congo « AMC », en marge de minimiser le taux du chaumage.

De son côté, l’Honorable Muhindo Magezi Celce a signifié avoir amorcé un mécanisme d’information au niveau du gouvernement provincial du Nord-Kivu par le biais de la ministre de tutelle, Fatu Hassan Sheila qui est en mission d’itinéraires dans la province.

Signalons en outre que, le nettoyage de tous les services dont la présence est injustifiée s’avère jusque là impossible au poste frontalier de Kadindi.

A part les services de la Direction générale des migrations (DGM),de la Direction générale de douane et accises(DGDA), l’Office congolais de contrôle (OCC) et le service d’hygiène qui sont habilités à exercer aux postes frontaliers du pays.

Le phénomène récurrent de multiplication des services étatiques et provinciaux au poste frontalier de Kasindi n’est pas de nature à contribuer à l’accroissement de recettes.

PAUL ZAIDI

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.