Now Reading:
Ituri : La police étouffe la manifestation des taximen à Bunia

Ituri : La police étouffe la manifestation des taximen à Bunia

Les conducteurs de taxis-motos fréquentant l’axe routier Bunia-Mungbwalu, long d’environ 85 kilomètres ont envahi l’après-midi de ce lundi 17 août 2020 le boulevard de libération de la ville de Bunia suite à la mort d’un de leurs tué par les éléments de la CODECO le dimanche 16 août dernier lorsqu’il se rendait dans la zone minière située en territoire de Djugu.

En transportant le défunt, ils avaient comme point de départ Damblo, un village situé en 75 kilomètres de Bunia où le forfait a été commis pour se diriger au gouvernorat de province afin de discuter avec les autorités provinciales sur certains points ayant trait à son inhumation et à la sécurité de cette route.

Arrivés au rond-point pic-nic situé à 1 kilomètre du gouvernorat, la police les étouffe en tirant des bombes à gaz lacrymogènes pour les disperser mais ils sont tous restés sereins avec une seule conviction, celle d’atteindre le point de chute.

Cette situation a créé une paralysie au boulevard de libération l’après-midi de ce lundi suite à une vive tension qui a régné entre ces conducteurs et la police .
L’acte de cette force sécuritaire a été condamné par quelques uns abordés par lesvolcansnews.net. Ils déplorent cependant le fait que la police ait marché sur le cadavre de leur membre pendant cette tension.

 » Nous étions en route pour le gouvernorat pour discuter avec nos dirigeants et trouver la solution sur le problème sécuritaire sur le tronçon routier Bunia-Mungbwalu et sur l’inhumation de notre collègue tué par les miliciens de la CODECO au village Damblo. Ce qui nous a plus surpris sur notre chemin, ce sont les éléments de la police qui ont étouffé notre rassemblement et ont piétiné le corps de notre camarade. Nous condamnons et déplorons haut et fort cet acte ignoble de la police, » ont signifié quelques conducteurs ayant gardé l’anonymat.

La police s’est, quant à elle , réservée de tout commentaire.

Il sied de rappeler que la route précitée a déjà enregistré une centaine de morts dont le cas récent date du dimanche 16 août dernier où ce conducteur en faisait aussi partie intégrante.

Nickson MANZEKELE depuis Bunia

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.