Now Reading:
Consommation abusive des boissons fortement alcoolisées: 4 mouvements citoyens saisissent le président de la République

Consommation abusive des boissons fortement alcoolisées: 4 mouvements citoyens saisissent le président de la République

C’est au travers une lettre ouverte avec copie réservée aux ministres de l’économie et de l’industrie que conjointement la Génération Positive, la Véranda Mutsanga, le Réseau communautaire Nouvelle Vision Club et le Mouvement National Congolais, viennent de saisir le président de la République pour lui faire part de la destruction et du boutiquage de la jeunesse de la RDC dû à une forte consommation des boissons fortement alcoolisées et qui sont facilement accessibles.

Dans une conférence de presse animée ce samedi 15 Août à Goma au Nord-Kivu, ces mouvements citoyens dénoncent et fustigent le fait plusieurs personnes ont perdu les leurs suite à la consommation de ces boissons fortement alcoolisées, la plupart produites par la société PREMIDIS et d’autres venant de l’extérieur du pays exterminant ainsi les enfants du Nord-Kivu plus que même les rebellions des ADF, FDLR, M23, etc.

 » Si la jeunesse est l’avenir de ce pays, il faudra que les autorités se décident de protéger la jeunesse en interdisant la production et la commercialisation de ces boissons. Comme vous pouvez le voir, toutes ces boissons, on ne sait pas réellement la teneur en alcool qui est contenue dedans, certains vous disent 40%, 42%, même au delà pour d’autres. C’est ici l’occasion pour vous dire qu’au nom de la maximisation des recettes, parce que ces sociétés payent des taxes et impôts, qu’on puisse sacrifier, détruire ou laisser mourir toute une jeunesse. Mieux vaut ne pas avoir ces recettes là et préserver cette jeunesse qui doit assumer la relève de ceux là qui nous gèrent aujourd’hui, » a fait savoir Djimmy Nziali, coordinateur de la Génération Positive.

En dehors des boissons produites par la société PREMIDIS, les mouvements citent nommément d’autres fortement alcoolisées comme POWER, CHIEF, UGANDA WARAGI, SOFT, CAFÉ BOSS, … en provenance de l’extérieur (Ouganda) et mis uniquement sur le marché congolais pendant que celles-ci sont interdites de toute vente sur le territoire Ougandais sous l’œil impuissant et complice des autorités congolaises.

Ces mouvements qui comptent sur la volonté et l’implication du chef de l’État dans ce dossier pour épargner la RDC d’un avenir sombre à cause d’une jeunesse improductive, se réservent le droit de passer à d’autres actions de grande envergures à l’avenir jusqu’à obtenir gain de cause.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.