Now Reading:
Walikale : La population contrainte à payer des taxes illégales au groupe armé Maïmaï Kifuafua

Walikale : La population contrainte à payer des taxes illégales au groupe armé Maïmaï Kifuafua

La population du groupement Waloa Loanda dans le secteur de Wanianga en territoire de Walikale accuse le prétendant chef de ce groupement, Bisiba Tanganika de se rallier au groupe armé Maï Maï Kifuafua pour percevoir une somme de dix mille francs congolais par ménage et vingt-trois milles francs congolais pour chaque détenteur d’un champ de palmier à huile. Selon notre source, cette perception se fait dans l’objectif de collecter le fonds pour faciliter le transfert du dossier sur le conflit coutumier de ce groupement aux instances supérieures.

Dans un entretien avec lesvolcansnews.net, un habitant qui a requis l’anonymat pense que seul le déploiement de l’armée régulière dans ce groupement peut soulager cette population abandonnée depuis plus de 20 ans par le gouvernement au profit du groupe rebelle Kifuafua.

Cette accusation est rejetée par le secrétaire administratif du camp Bisiba Tanganika qui parle plutôt d’une accusation mensongère et gratuite contre son chef qui est victime des conflits coutumiers qui opposent depuis un certain temps Bisiba à Asili Mwilanya. Adjefi Noé Biseruka ajoute aussi que son chef n’a jamais été impliqué dans une affaire d’un groupe armé moins encore penser à la perception d’une quelconque taxe illégale pour chercher à tracasser sa population.

Pour rappel, il n’y a pas longtemps que celui ci est tombé devant Asili Mwilanya conformément aux résultats des sondages sur la chefferie de ce groupement, une situation qui continue à peser sur la quiétude de la population.

Bingi Malunga Patrick

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.