Now Reading:
Sange : La situation est restée tendue après le meurtre de 12 civiles

Sange : La situation est restée tendue après le meurtre de 12 civiles

Le meurtre de 12 civiles par un militaire FARDC ce jeudi 30 juillet dans la cité de Sange en territoire d’Uvira au Sud Kivu était à la base d’un climat morose dans cette cité ce vendredi 31 juillet.

La situation reste tendue ce vendredi à Sange dans la plaine de la Ruzizi, en territoire d’Uvira. Les activités sont paralysées, la RN5 bloquée et des coups de feu se sont faits entendre dans la matinée.

Ceci après le meurtre de 12 personnes la nuit de jeudi et plusieurs blessés par un présumé militaire FARDC en état d’ébriété. Les manifestants ont tenté de s’en prendre à la base de la MONUSCO locale avant d’être dispersés à coup de gaz lacrymogène.

D’après le porte-parole des opérations SOKOLA II Sud, Sud-Kivu, le capitaine Dieudonné KASEREKA, l’élément FARDC est du 122è bataillon Commando basé à KABUNAMBO dans la plaine de la Ruzizi. Jusqu’à présent, il reste introuvable après son forfait.

Toutefois, des éléments FARDC sont déployés dans la zone pour sa recherche, rassure le capitaine Dieudonné KASEREKA.

Le commandant ai du secteur opérationnel Sokola 2 sud Sud-Kivu s’est rendu sur place pour trouver un terrain d’entente avec la population en colère. Celui-ci condamne cet acte ignoble commis par un militaire qu’il qualifie d’indiscipliné.

Pour rappel, dans la nuit de jeudi vers 20 heures, un élément FARDC en état d’ivresse a ouvert le feu sur des civils sans aucune autre forme de procès. 12 personnes sont mortes sur le champ et 9 blessés sont internés à l’Hôpital Général de Ruzizi. Un parmi les blessés a succombé de ses blessures la journée de ce vendredi 31 juillet ramenant ainsi le bilan à 13 morts et 8 blessés.

Uvira/Unega Cédric

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.