Now Reading:
30 motos tricycles mise à la disposition des commerçants transfrontaliers pour assurer la continuité du commerce en Covid19.

30 motos tricycles mise à la disposition des commerçants transfrontaliers pour assurer la continuité du commerce en Covid19.

Dans le cadre de renforcer l’accompagnement des ACT soit associations des petits commerçants transfrontaliers en cette période de fermeture des frontières.

Le projet de facilitation du commerce dans la Région des grands lacs a acquisitionné trente motos tricycles au début du mois de juin 2020, grâce auprès de la banque mondiale accordée à la RDC.

Pour le coordonnateur de cet organe, Théophile BOKUMA, cet acte vient répondre a un besoin.

 » La distribution de ces tricycles va répondre à une demande pressante des petits commerçants qui se plaignaient du manque de transport pour assurer la continuité du commerce selon les exigences des migrations des pays frontaliers. Les petits commerçants, en l’occurrence les personnes vivant avec handicap et les autres transporteurs qui assurent la traversée des marchandises par le portage, avec des moyens limités, ne peuvent se permettre d’accéder à ces exigences actuelles du groupage ».a dit Alain Bokuma.

Comme cela était prévu, compte tenu des réclamations des ACT, la remise officielle de ces motos tricycles soit 10 à Goma, 5 à Kasindi, 5 à Bunagana et 10 à Bukavu a eu lieu ce mardi 29 juillet 2020 en ville de goma par le ministre provincial du commerce, Jean RUYANGE ayant representé le gouverneur de province, Carly NZANZU KASIVITA,

En encourageant et félicitant le PFCGL, cette autorité morale a aussi exhorté ces différentes associations par leurs représentations de bien gérer ces biens pour gagner plus car ils ne sont pas une gratuité.

 »Le PFCGL est financé par la banque mondiale, mais c’est un crédit pour la RD Congo. Les ACT est un domaine clé de ce projet de facilitation.Nous remettons des tricycles aux plateformes des petits commerçants. Ce n’est pas la gratuité, il y’a la redevabilité que ces plateformes doivent rendre. Il faudra faire en sorte que vous puissiez réaliser la maintenance de ces engins comme il faut » a dit Jean Ruyange.

Avec l’assistance de la représentante de la banque mondiale, MONA NEIBLIR, PFCGL, la société civile et les bénéficiaires, dans l’objectif d’assurer la continuité du commerce en groupage pendant cette période pandémique.

À en croire la représentante de la banque mondiale, cette réponse directe et rapide serait du au fait d’un travail de collaboration étroite depuis le début du projet.

 » l’utilisation des tricycles dans un système de groupage au sein des associations des petits commerçants transforontaliers se base sur un travail de collaboration étroite depuis le début du projet avec ces associations et la prise des décisions des autorités des grands lacs ».a-t-elle fait savoir

Elle a également souligné que la mise à disposition des tricycles et caméras représente des éléments trop importants dans l’adaptation où serait la fin du covid19 pour arrêter la transmission.

Rappelons que c’est dans le but de diminuer le risque de la propagation de la pandémie du covid19 que le 22 mars 2020, le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et la République Démocratique du Congo ont fermé leurs frontières respectives.

Ce qui a été à la base de plus des perturbations enregistrées au niveau du petit commerce transfrontalier des postes frontaliers de la petite Barrière à Goma, Bunagana, Kasindi au Nord-Kivu, Ruzizi 1 et 2 au Sud Kivu.

Zaïna Bwale Godlive

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.