Now Reading:
RDC : La réforme de la Ceni, un préalable incontournable avant toute désignation de son président (communiqué CLC)

RDC : La réforme de la Ceni, un préalable incontournable avant toute désignation de son président (communiqué CLC)

Après la désignation par l’Assemblée Nationale de Ronsard Malonda à la tête de la CENI jeudi, 02 juillet, les réactions fusent toujours de partout dans la classe sociopolitique de la RDC. Si pour les uns, la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI fâche car n’ayant pas respecté toutes les normes et donc mérite d’être remplacé par une autre personne, d’autres par contre, pensent qu’il faut d’abord une réforme de cette centrale électorale.

C’est le cas du Comité Laïc de Coordination qui, dans un communiqué signé conjointement avec les mouvements citoyens LUCHA, Filimbi et Congolais Debout, fustige ce qu’il qualifie de précipitation et politisation excessive qui ont émaillé le processus de désignation de Ronsard Malonda et ce, avant audit et évaluation de l’exercice électoral passé.

Ceci est une première étape de la manipulation des élections projetées en 2023 et une nouvelle provocation contre le peuple qui a déjà payé de son sang ainsi que sa ferme volonté d’aboutir à un processus électoral réellement démocratique, poursuit le communiqué.

Le CLC préconise que les 5 prochains mois de l’an 2020 soient mis à profit pour la mise en oeuvre des conséquences d’évaluation, audit et réforme de cette institution d’appui à la démocratie, ensuite suivra la mise en place des nouveaux animateurs de la Ceni.

Toujours dans ce communiqué, ce mouvement pro-démocratie, annonce son soutien total aux manifestations projetées ce mercredi 8 juillet sur toute l’étendue du pays par plusieurs mouvements citoyens et associations politiques et prévient toutefois sur sa ferme détermination à empêcher toute initiative visant la fabrication des résultats électoraux comme par le passé.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.