Now Reading:
Goma : Une dizaine des journalistes formés par la DPS sur la communication de risque en cette période de Corona

Goma : Une dizaine des journalistes formés par la DPS sur la communication de risque en cette période de Corona

C’est le tout premier briefing fait à l’intention de la presse en province du Nord Kivu à l’initiative de la Division provinciale de la santé DPS/ NK.

Bien que la province ne soit pas encore infectée, l’objectif est d’outiller les journalistes des bonnes informations afin qu’ils réalisent des bons programmes sur le covid-19 en cette période où la flambée des cas ne cesse de s’enregistrer partout au monde et même en RDC, vu que les journalistes, dans leur rôle quotidien, mobilisent beaucoup de personnes autour d’eux.

« Notre province n’a pas encore enregistré de cas de covid-19, mais nous avons préféré organiser ce briefing aux médias pour déjà anticiper les choses, pour que les médias puissent à partir de maintenant, donner la vraie information et de façon régulière à la population, donc, comment la population doit se comporter par rapport à cette maladie avant que, éventuellement, on enregistre un cas, chose que nous ne souhaitons pas. Bref pour que ces hommes et femmes de médias soient en eveil perpétuel afin de mettre cette population d’ores et déjà aux aguets par rapport à ce qu’elle doit prendre comme mesure de prévention face à cette nouvelle épidémie, » a fait savoir Désiré Buyana, coordinateur de la communication pour la promotion de la santé en Province du Nord-Kivu.

La province du Nord-Kivu regorge à son sein, beaucoup de médias et donc beaucoup de journalistes mais le premier briefing a concerné uniquement 13 journalistes, l’idéal est de respecter la distance d’un mètre et d’autres mesures de précautions liées à cette maladie telle que stipulées par l’OMS.

La division provinciale de la communication compte étendre cette initiative.

 » Dans un premier temps, avec le ministère de la santé, on a organisé ce briefing qui n’est qu’une vague parce qu’il y en aura plusieurs afin d’atteindre plusieurs autres organes de presse que nous avons dans la ville (Goma) et même dans toute la province du Nord-Kivu en général, » a précise Éric Kissa Kalobera, chef de division provinciale de la communication au Nord-Kivu.

Signalons qu’à l’issue de cet échange d’environs 4h, les cache-nez médicaux ont été remis aux journalistes participants qui doivent s’en servir dans le cadre de leurs sensibilisations quotidiennes.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.