Now Reading:
Festival Amani: Malgré les propos des mouvements citoyens, l’organisateur maintien la 7è édition à Goma

Festival Amani: Malgré les propos des mouvements citoyens, l’organisateur maintien la 7è édition à Goma

Depuis l’annonce de la tenue de la 7ème édition du Festival Amani prévue à Goma au Nord-Kivu du 14 au 16 février 2020, des voix continuent à s’élèver pour tenter à tout prix à faire annuler cette fête culturelle, devenue coutumée pour les habitants de Goma.

Si pour certains mouvements citoyens et cadres politiques, ce festival dit de la paix commence à changer d’objectifs en se transformant en « un business d’enrichissement illicite”, d’autres habitants par contre vont plus loin en estimant que ce festival n’a plus sa raison d’être car 7ans durant, les populations continuent à être tuées, kidnappées, terrorisées et donc pour eux, ce festival n’a apporté aucune contribution dans le retablissement de la paix au Nord-Kivu.

Cependant, dans une conférence de presse ce mardi 11 février à Goma, les organisateurs de ce festival ont réaffirmé leur volonté de maintenir le 7ème rendez-vous de cet événement culturel, qualifiant toutes ces réactions de « points de vue démocratiques », garanties par la constitution de la RDC.

 » Le festival Amani existe depuis 7ans maintenant, il est qualifié d’un  business. Et si il est là pour la paix partant de ses objectifs,  ce festival  devrait plutôt être délocalisé de Goma pour la ville de Beni afin de compatir avec ce peuple de cette zone longtemps meurtrie, » indique le mouvement citoyen  Génération Positive RDC qui va loin en sollicitant l’annulation dudit festival.

« J’aimerais rappeler qu’on est dans un pays démocratique, ces gens qui mettent en cause l’organisation du Festival Amani ont droit de le faire, c’est ça la démocratie. Ce que nous ne voulons pas voir seulement, ce qu’ils s’en prennent à l’organisation en violant nos installations, et s’ils ont à nous dire ou proposition qu’ils viennent nous rencontrer , nous sommes ouverts à tout dialogue”, a déclaré Vianney Bisimwa, Directeur adjoint du festival Amani avant d’ajouter.

« Certes le festival Amani existe depuis 7ans, mais il n’ya toujours pas la paix, les gens doivent comprendre que la paix est un état du bien être, de gaieté qui se caractérise par plusieurs aspects. Et donc ce n’est pas quelque chose du tic au tac mais plutôt un processus qui nécessite l’apport de tous. En dehors de trois jours de danses et des chants, nous avons plusieurs autres types d’activités que nous organisons. Comme par exemple, nous contribuons à la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, chose qui contribue aussi à lutter contre le chômage des jeunes par ce qu’il y’a un lien entre parfois le niveau élevé de chômage ou des conditions de vie difficile pour les jeunes et l’insécurité. Et dans tout ça, nous trouvons que le bilan de nos 6 éditions précédentes est satisfaisant car nous avons fait beaucoup de choses jusqu’à arriver à valoriser si pas faire montrer que Goma, Nord Kivu est toujours vivable comme d’aucuns à travers le monde, ne pouvaient plus le croire, » a renchéri Vianney Bisimwa du Festival Amani.

Pour cette édition 2020, au moins 36 000 festivaliers sont attendus à Goma pour les trois jours, soit du 14 au 16 février.

Les artistes comme Innoss’B, Mbial Bel, Gaz Mawete, Céline Mbaza, ou alors le Tanzanien Professor Jay, et tant d’autres artistes locaux, régionaux et internationaux seront au rendez vous pour agrémenter les festivaliers qui viendront rehausser de leur présence dans les installations du collège Mwanga où cette messe sera vécue.

Victoire Muliwavyo

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.