Now Reading:
Sankuru: Découverte d’une tumeur maligne pour la première fois à l’H.G.R de Lodja

Sankuru: Découverte d’une tumeur maligne pour la première fois à l’H.G.R de Lodja

Une tumeur maligne a été découverte pour la première fois à l’Hôpital général de référence de Lodja chez une fille de 21 ans dans sa cuisse droite, a-t-on appris des autorités sanitaires.

Ces derniers ont affirment que c’est une tumeur qui atteint les muscles et les tissus  sous cutanés, soulignant que  cette maladie n’a pas d’origine précise, elle nait du muscle et fait l’explosion vers la peau, sous forme d’une plaie béante qui saigne énormément.

 Son signe caractéristique se présente  sous forme d’un petit bouton une fois gratté, il fait des excroissances vers la peau et prend  de volume chaque jour, a indiqué le médecin chef de staff, Jean Pongo.

 Dr Jean Pongo a révélé  que cette maladie n’est pas contagieuse et elle n’est pas transmissible d’une personne à l’autre.

Son traitement est à deux volets :- un traitement local, traitement médical : chimio thérapeutique qui consiste à donner les anticancéreuses  et le traitement paramédical (la radio thérapie) où la maladie est traité en passant par les rayons lasers  en détruisant les tissus qui se développent de manière anarchique.

Le deuxième volet c’est celui de  la chirurgie de la masse où l’on fait l’exérèse de la tumeur pour enlever les tissus métastasés dans la chirurgie conservatrice. «Si ces deux volets ne sont pas réussis on ampute  le membre en amont de la masse», dit-il.

Le diagnostic de certitude se fait par anatomopathologie, un service qui permet de  mettre en évidence la maladie d’un tissus  ou d’une cellule ou encore d’un organe.  Son traitement est dans le centre cancérologique et pour éviter  cette maladie le mieux serait de le diagnostiquer quand il est encore au début, conclut-il.

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.