Now Reading:
RDC: Félix Antoine Tshisekedi salue le courage de Joseph Kabila d’avoir respecté son engagement constitutionnel

RDC: Félix Antoine Tshisekedi salue le courage de Joseph Kabila d’avoir respecté son engagement constitutionnel

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a dans son adresse a la Nation, vendredi au Palais du peuple, devant les deux chambres du Parlement réunis en congrès, salué le courage de son prédécesseur et  » frère », Joseph Kabila L’avance, qui a tenu à respecter son engagement constitutionnel, celui de permettre au peuple congolais de se choisir librement ses nouveaux dirigeants. Pour le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, cet événement est aussi celui de son prédécesseur, car dans le cadre de leur coalition, ils sont appeles à lutter ensemble face aux défis qui s’imposent devant tout le monde, en tant que citoyens congolais. Et ce, a dit le Chef de l’Etat, malgré les soubresauts relevés ces derniers temps qui, du reste, sont inhérents à toute nouvelle expérience politique. C’est pourquoi, a souligné le Chef de l’Etat, nous devons tous nous dépasser, transcender à tout moment nos divergences et évaluer notre alliance, afin de réussir ensemble la vision que nous avons en partage, celle de bâtir un Congo fort, prospère et stable au coeur de l’Afrique. Le Chef de l’Etat a rappelé que nos Pères fondateurs ont versé de leur sang pour nos indépendances. Certains, comme le Dr. Etienne Tshisekedi wa Lumumba d’heureuse mémoire, qui ont enduré des décennies de sacrifices pour l’éclosion de la démocratie et le progrès social, précisant qu’il n’a pas d’un côté de vainqueurs et de vaincus de l’autre. Car alternance démocratique et pacifique que nous célébrons en RDC est l’oeuvre de tout le monde, le peuple congolais en premier. Il a salué les compatriotes de l’opposition qui, a-t- il dit, jouissent pleinement de leurs libertés de manifester et de s’exprimer. Leurs critiques constructives seront toujours utiles pour permettre le réajustement de toutes les actions politiques en faveur du peuple. Le Chef de l’Etat a fait savoir que le jour de son investiture, le 24 janvier 2019, il s’était engagé à respecter scrupuleusement ses obligations constitutionnelles, et que son adresse à la Nation en ce jour constitue pour lui une grande opportunité qui lui permet de rendre compte aux Congolais en cette première année de législature, usant de la confiance placée en lui par le peuple dont il est le serviteur. Aussi, a- t- il exhorté les uns et les autres, leaders politiques en particulier, à protéger cet acquis historique, car le Congo, notre héritage commun, doit devenir, grâce à l’apport de tous, un havre de paix et de prospérité, une Nation puissante et modèle au coeur de l’Afrique, avec comme vocation de contribuer à l’éclosion d’une humanité responsable. Pour nous, Congolais, il est temps de mettre fin à ce paradoxe d’être considérés comme un des pays potentiellement les plus riches du monde et dont les populations sont parmi les plus pauvres de la planète. Pour le Chef de l’Etat, nous sommes un peuple des bâtisseurs, avec une capacité de résister aux catastrophes et de rester debout face à l’adversité. C’est pourquoi il en a appelé à plus de solidarité,  » fondement de notre culture, socle de nos valeurs ancestrales. Ce Congo que nous aimons tous mérite d’être protégé dans sa dignité et intégrité. Le Chef de l’État, Commandant suprême de nos forces armées et de la police nationale, a rendu un hommage à nos vaillants forces armées qui sont en pleine opération a Beni, au Nord-Kivu, pour ramener la paix dans cette partie du territoire national et dans les montagnes et plateaux de Minembwe, au Sud-Kivu, ajoutant que ces compatriotes ont accepté de payer les prix les plus forts jusqu’aux sacrifices suprêmes pour honorer un engagement sacré. Il a également salué la mémoire des compatriotes qui ont succombé à la suite des barbaries sans nom de la part des groupes terroristes et des forces négatives. De même que la mémoire de tous ceux qui, à travers le pays, ont perdu la vie à la suite d’incendies de maisons, de maladies à virus Ebola, de catastrophes naturelles, d’innovations au Nord et Sud- Ubangui, à Kinshasa et dans d’autres provinces du pays. Auparavant, le Chef de l’État avait rendu grâce à Dieu, Tout-Puissant, Maître de temps et de circonstances, qui lui a donné l’occasion de célébrer , ce jour, la démocratie en RDC. Car c’est pour la première fois que lui, en tant qu’élu, s’adresse à la Nation devant les deux chambres en congrès.

La rédaction

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.