Now Reading:
La production et la consommation de la viande de bœuf contribuent au réchauffement planétaire

La production et la consommation de la viande de bœuf contribuent au réchauffement planétaire

Une étude menée par des chercheurs japonais sur l’impact de la consommation d’un kilogramme de la viande de bœuf sur l’environnement a montré les effets de la production de bœuf sur le réchauffement climatique, l’acidification de l’eau, la consommation de l’énergie et l’eutrophisation globale de la planète, indigne un document scientifique.
l’accumulation graduelle des débris organiques dans les eaux stagnantes (eutrophisation) , due à l’activité métabolique des organismes qui les habitent provoquant la prolifération excessive de végétaux aquatiques et l’approvisionnement en oxygène des eaux profondes.

Ces chercheurs japonais ont, pour évaluer l’impact de la production de la viande quantifiés l’énergie consommée pour assurer le transport de l’alimentation, mesuré les flatulences (émission de gaz intestinal) des bœuf. Les flatulences composées de méthane représentant une source importante d’émission de gaz à effet de serre. Les japonais se sont également intéressés aux déjections acides et organiques aussi d’avoir une vision globale de la charge environnementale de la production d’un kilogramme de bœuf. Par ailleurs les travaux suédois avait démontré que le bœuf élevé en plein air sans méthode intensives émettait 40% de gaz en moins et consommait 85% moins d’énergie.
les auteurs ont suggéré une meilleure gestion des déchets et une transformation de l’alimentation qui permettrait une diminution de volume des flatulences du bétail.

RÉDACTION

Leave a Reply

Input your search keywords and press Enter.